La course à pied Les blogs courseapied.net : Jafangie

Le blog de Jafangie

Flux rss du blog, des réactions

Les derniers billets

Mes catégories

  • A venir

Mes liens


Le forum courseapied.net

Le chat courseapied.net

Les blogs courseapied.net

2006-05-31 04:15:41 : Retour vers l'enfer...

Bonjour tout le monde,
L’enfer c’est bien chaud et humide, alors j’y suis (SVP ne faites pas d'esprit là-dessus, je sais que ça peut-être aussi le paradis, enfin là je m'égare)!!!
Juste un petit billet, pour vous dire que je suis sorti ce matin pour faire 50’ d’adaptation à ce climat chaud et très, que dis-je, TRES humide. En revanche, je dois être habitué à la pollution, car pour une fois je ne l’ai pas trop ressentie.
Après une petite semaine de coupure, 10.000 Kms et 5 heures de décalage horaire.
Au menu est prévu une sortie de 50’ à 65% de FCM, ben c’est même pas possible.
Déjà au repos ma FCR est de 75-78 BPM au lieu de 60.
Donc je pars pour 3 tours de 2750 mètres (merci le 625X, j’ai toujours cru que le tour faisait 2650 mètres), 10,4 km/h et 71% au premier, Aïe faut que je ralentisse !
9,7 Kms/h et 70%, c’est toujours pas bon, je ne peux pas ralentir davantage, sinon je retourne sur mes pas !
Et enfin dernier tour, 9,6 Kms/h et 73%... Ca fait mal !
Prochaine sortie prévue, demain 30’ à 65%, 20’ à 70% et 10’ à 75% puis 5*100 rapides !
Je suis sûr de réussir les dix dernières minutes !
@+
Jafangie.

Les réactions

Par L'Castor Junior, le 2006-05-31 07:12:47
Salut Jafangie !
Ah, l'enfer, c'est (chez) les autres : ici, je ne supporte plus le froid de la région parisienne. Y a plus de saisons ma p'tite dame...
Sinon, juste une précision : la température relevée par le Polar est toujours, celle des capteurs situés sous le cadran, au contact direct de la peau (hormis utilisation sur une fourche de vélo par exemple). C'est donc une information peu fiable. D'ailleurs, dans ton cas, il faisait peut-être plus chaud encore !
Allez, courage pour la réadaptation... et reviens-nous vite !

Par marie, le 2006-05-31 07:56:30
Contente d'avoir de tes nouvelles !
Ouaih...on se plaind du froid ici, mais c'est sûr que pour courir, un bon 12deg c'est quand même l'idéal ! Dans ton cas, l'humidité rend l'exercice encore plus difficile ! J'ai des souvenirs de footings 'bizarres' au Japon ou en Thaïlande, où, à peine sorti de la chambre d'hôtel climatisée, tu avais l'impression désagréable d'être en 1 minute moite et trempé, sans avoir fait le moindre effort. C'est particulier et de toute façon difficile de travailler à des rytjmes cradiques précis dans ces circonstances !
Cela dit, on s'habitue, mais bon...pense à nous sous la pluie froide ça t'aidera !!!
Plein de biz à bientôt,
MarieL.

Par marie, le 2006-05-31 07:58:46
ouh la la les fautes ce matin...on se plaint avec un t et je voulais parler de 'rythme cardiaque'...désolée !

Par totø, le 2006-05-31 09:41:16
T'es retsé trop longtemps en France Jafangie. Il faut se réhabituer au temps maintenant.Bon courage pour la suite.

totø

Par Colimaçon, le 2006-05-31 11:36:17
Coupe la clim' pour t'habituer. D'ailleurs les autochtones (n'oublies pas que je viens du pays d'à côté) n'ont pas la clim' ;-)

En tout cas, à 10Km/h, c'est pas mal d'être à 71% de ta FCM. C'est combien d'habitude?

Par LINDA, le 2006-05-31 11:56:43
Coucou Jaja,
Haha, je ne ferais donc pas d'esprit pour le "chaud et humide", mais puisque tu mets "le doigt dessus", comment ne pas résister. à penser à...

.......la fameuse serviette chaude servie en fin de repas dans les resto Chinois!!!..hum hum

Blague à part, tu es bien courageux de courir malgré tout...Au fait sais-tu que 2750m = un presque tour de Burres???? Donc pense que je suis à coté de toi, à te raconter des histoires de gougouttes et de p'tites bouboules!!! (bon on se comprends, hein??)

Bises fraiches

LINDA

Par Narbé, le 2006-05-31 14:31:09
Jafangie, on te prend toujours pour un fou à courir comme ca la bas ???

Par Isidor, le 2006-05-31 15:46:02
salut gamin
bon c'est ce quoi je m'attendais
tranquille et patience

Par mielou, le 2006-05-31 16:32:44
l'enfer c'est pas le temps
l'enfer c'est quand on a pas le temps
profite et apprends
pour revenir encore plus fort

Par Jafangie, le 2006-06-01 04:03:45
@ L'castor,
C'est vrai que je préfère la chaleur, mais pour courir c'est pas top. Les 30°C tu les sents bien, crois moi.
@ MarieL,
Ici c'est tout comme toi, dès que tu sors de la maison ou du bureau tu es en sueur, mais comme il faut bien aller de l'un à l'autre.
@ Toto,
L'adaptation en général pour moi dure une semaine dans ce sens là, dans l'autre un à deux jours.
@ Coli,
Tu as raison, ici lorsque l'on a la clim, c'est qu'on est pas un autochtone! Bien qu'elle commence à se démocratiser. J'envisage d'aller faire un tour au Laos si j'ai un peu de temps, as-tu des conseils particuliers?
à 10Km/h, juste en footing, je peux être à 65%-67%, en temps normal.
@ Linda,
On avait dit que l'on ne parlerait pas de tes gougouttes et encore moins des petites bouboules, que c'était en quelques sortes un secret... Bon ça m'a bien fait rire et maintenant tu peux être sûre que j'y penserai en courant!
@ Narbé,
J'ai fini par m'habituer au regard des autres, je n'y prête plus trop d'attention, mais je vais observer et je te dirai demain.
@ Isidor,
Je continue à y aller doucement, jusqu'à ce que les sensations reviennent sans avoir l'impression de tout donner en 2 kms de jogging!
@ mielou,
Le poète à raison... Le mieux c'est quand on a le temps...
Bizzzz à tous et @ bientôt,
Jafangie

Votre pseudo :

Votre commentaire


Combien fait un plus trois ? (en toute lettre)


On voit sur le résumé du dernier tour que la température est de 31°, la baisse de FC à la 28ème minute est liée à un problème avec le lecteur MP3 (je sais pas le mettre en boucle!).


Les 5 billets précédents

2006-05-14 21:43:19 : Semi Du Perray en Yvelines.... - 8 photos - 17 réactions

Bonjour à tous,
J’ai couru aujourd’hui un semi marathon, c'était mon premier.
Jeudi, je reçois un mail de Totø qui me propose son dossard pour le semi du Perray en Yvelines suite à sa TFL.
En toute honnêteté, j’hésite un peu avant d’accepter, quels sont les risques face aux assurances, pour le retrait du dossard, etc. Bon, après tout autant en profiter, merci Totø pour le cadeau ;c).
Après mon trail de lundi dernier (21,5Kms), j’ai un peu de mal à récupérer, mercredi footing une heure et jeudi rebelote mais en plus on ajoute la PPG avec les Lenglenus ! Et toujours cette satanée cheville gauche qui est douloureuse.
Hier, je suis allé chercher le dossard, je ne voulais pas avoir de surprise ou de problème de dernière minute. Je donne le nom de Totø et son numéro, ils me donnent le dossard.
Ce matin, au réveil pas de bonnes sensations, je sens que je n’ai pas de jus, mais en revanche plus de douleur à la cheville.
Jean-Paul II est là (le forumeur pas le vrai !), il me reconnaît grâce aux photos du forum et surtout à ma casquette !
Bises à mes filles et à ma p’tite femme et à 9H20, je me présente au départ, après 10 minutes d’attente, c’est parti !
J’ai pour objectif 1 heure 35, voire moins pourquoi pas ?
Et là un enfer à la Brinouille (voir le post à quoi pensez vous pendant un semi ?) !
Je pars sur les bases de 4’20’’ au kilo, normalement, je dois pouvoir les tenir facilement. Je les tiens jusqu’au 5ème Kms (en 21’40)… Mais mon cardio m’indique que je suis dans le rouge, bizarre, tant pis, je décide de continuer même si je dois exploser.
J’enchaîne alors les 5 suivant en 4’25 environ, je passe aux 10 en 43’44’’.
C’est dur, je serre les dents, je ne veux pas lâcher complètement. Je ralentis un peu à chaque ravitaillement pour faire baisser les BPM.
Une féminine revient à ma hauteur, je vais m’accrocher à elle comme un mort de faim pour les 5 kilomètres suivants, on les fait en 22’30 soit 4’30 au kilomètre, on passe en 1h06 et 10’.
Je marque quelques secondes d’arrêt au ravitaillement du 16ème, je bois et mange un quartier d’orange doucement et je repars, ma féminine ne m’a pas attendu, diantre !!! Où est passé mon charme légendaire ;c) ?
Donc je repars seul et je vois un mec à la rue, à environ 3,5 kms du but. Je me mets à sa hauteur, et je lui demande si il veut essayer de passer en moins de 1H35, il me dit que c’est son objectif. Alors, je l’encourage, je commente chaque mètre, chaque minute lui dit de relancer, comme si j’étais hyper à l’aise ! C’est l’orgueil qui va me pousser au bout, en effet, comment un mec crevé peut-il donner des conseils à un autre ?
Je passe les 20 en 1H29’45’’ (4’40 au kilo), il ne faut rien lâcher, je dis à mon partenaire que c’est dans la poche si on ne baisse pas de rythme.
A 300 mètres de ligne, je m’excuse car je veux sprinter et je le dépose.
Clic clac la photo à 50 mètres de la ligne, merci ma petite chérie et une tape dans la main de mes filles.
Je finis le dernier kilomètre en moins de 5 minutes, pour un temps final de 1h34 et 37 secondes.
Je suis mort de chez mort, maintenant une bonne semaine de repos.
Pour l’anecdote, j’ai couru presque tout le semi avec un gars, un peu spécial, il courrait en fractionnés : Il faisait 500 mètres à fond puis il ralentissait et ce sur 21 kilomètres, et bien c’est lourd de se faire doubler et de redoubler par un type qui fait l’élastique. De plus quand je le redoublais, il marmonnait. A l’arrivée, je le coiffe un mètre avant la ligne. Il ne semble pas très ravi et me redouble dans les sas de l’arrivée, mais ce n’est pas grave (il me pique une place et 1 seconde). Je lui demande comment il peut faire pour tenir en courant de cette manière ? Il me dit qu’il pense en courant qu’il est Chuck Norris ou Bruce Lee ! Il me fait penser à quelqu’un, zut, impossible de remettre un nom sur cette personne.
Côté organisation, c’est parfait, merci aux bénévoles et aux organisateurs le parcours est très roulant et agréable car plus des ¾ dans les bois, le temps impeccable ensoleillé une bonne partie de la course.
Un grand merci à Totø pour qui j’ai couru cette course par procuration.
Au bilan, une ampoule sur le petit orteil (la même qu’au MdP) et surtout la certitude qu’un semi doit se courir avec un minimum de préparation !
Rendez-vous le 25 juin pour le semi d’Auxerre, pour un objectif de moins d’1 heure 30.
@+
Jafangie

2006-05-08 21:46:15 : CR du trail de Cerny, La course aux sangliers. - 8 photos - 15 réactions

Bonjour à tous,

Comment courir son premier trail ?
Jeudi, je ne savais toujours pas que j’allais rester en France une semaine de plus.
Mais après que la nouvelle soit officielle, voilà la grande question quelle va être ma course ce week-end ? Je voudrais m’essayer sur semi, distance inconnue pour moi.
Samedi, ne sachant pas encore, j’effectue une sortie en endurance de 1H20, soit 13,5kms.
Dimanche c’est décidé, il y a un semi dans le Nord, mais l’heure de la course (15h45) ne me convient pas rentrer à Paris un 8 mai à 20 heures non merci ! Alors, je ferai alors un trail, ce sera la course aux sangliers sur 21,5 Kms, une première pour moi.
Dimanche soir, vraiment crevé après un foot et surtout douleur à la cheville gauche… Aïe !
Lundi matin 7h, j’ouvre les yeux et dehors il pleut grave ! Zut, j’y vais ou je n’y vais pas ? Mais plus trop de douleur alors c’est parti direction Cerny dans l’Essonne.
Arrivée à 8 heures 45, beaucoup de monde, prise de dossard, j’entends alors les concurrents parler de 395 mètres de D+ et 7 côtes. Il ne pleut plus, mais tout le terrain est gorgé d’eau ; avec la gadoue, la boue le sable, tout va bien se passer du moins je l’espère.
J’y connais rien en trail, alors je me fais mon plan. Ce sera une course cardio : jusqu’au 10 Kms moins de 80% de FCM, après entre 10 et 15 Kms 90% et après je lâche tout le reste !
Sauf qu’au départ, le speaker dit que les difficultés sont avant le 14ème et q’il y a une dernière côte au 18ème, même pas peur, je garde mon plan en décidant cependant de tout lâcher un tout petit peu plus tard.
Et c’est parti, je me place tout de suite dans le premier tiers, un petit coucou à ma petite femme placée au 300 mètres et c’est l’assaut des 21 derniers kilomètres. Je me sens plutôt bien, je pense même à Delphine lorsque je prends la foulée d’un mec et qui me fait signe de passer tout de suite, ce que je ne regrette pas puisque 3 mètres plus loin, il lâche un vent !
Les 2 premiers kilos sont cools pas de grosse montée, ils sont avalés en 10’20.
Puis tout de suite une montée annoncée de 700 mètres (plein de petits panneaux humoristiques et informatifs disséminés sur le parcours, chapeau l’organisation !) qui va me mener 90 mètres plus haut, au 4 ème kilo en 12’.
Pas de problème, une zone un peu plus calme, beaucoup de boue, je raccourcis souvent la foulée pour ne pas trop glisser, j’ai pas chaussures adéquates à ce type de terrain, ça c’est clair, 5ème kilo en 5’16. Première descente, merde c’est pas une descente, c’est une piste noire, deux ou trois mecs se jettent dedans comme des fous, moi j’adopte la prudence, il faudra que je travaille ce domaine car je n’y suis pas à l’aise, mais je profite de ces descentes pour récupérer. Après 1 kilomètre de descente avalé en 5’20, on enchaîne directement une montée et là on attaque l‘escalade, on est obligé de marcher 7’ au kilo mais je garde le cap. Un petit faux plat et de nouveau une piste rouge à descendre pour arriver au 8ème en 44 minutes en un peu plus de 5 minutes sur le dernier kilo. Je double beaucoup de personnes qui sont parties trop vite, c’est bon pour le moral.
Les difficultés s’enchaînent, je marche lors d’une seconde montée très abruptes (en fait, je fais comme tous les autres). Les kilos se succèdent très facilement, lors de mon arrivée au 10ème en 58 minutes (6’30 sur les deux derniers), petit arrêt soulagement avant le changement de rythme annoncé et on relance dans la descente. Arrivée au 12ème en 10’30.
Là on sort des bois, sur les sentiers aux bords des champs, c’est plus facile, mais encore très boueux, là 5 minutes au kilo, avant d’attaquer l’avant dernière montée qui est rude et longue 1 Kms, malgré quelques personnes qui marchent, je décide de ne pas ralentir, le cardio me conforte dans mon choix, il ne monte pas trop (6’30).
On est sur un plateau, je relance les 4 kilomètres suivants se font en 20 minutes, un homme chute dans une flaque en glissant dans une ornière, je l’aide à se relever.
Après un virage serré, propice aux bains de boue, je vois la dernière montée.
J’accroche la foulée d’un moustachu que je venais de doubler. Je lâche pas jusqu’au sommet.
Dans la descente, ce n’est décidément pas ma spécialité en 500 mètres, il me met plus de 150 mètres. Ma cheville gauche me fait mal, je ne m’affole pas je souffle bien, je récupère, les pulsations descendent. Ce dernier kilomètre s’est fait en 5’20.
Au bas de la descente, je vois le parking, ce sont les 2,5 derniers kilomètres. Je relance.
Un kilomètre et demi, avant la fin je reprends mon moustachu, j’accélère pour pas qu’il puisse prendre ma foulée je suis alors à 4’00 au kilo.
Je double encore, je cours allégrement dans la boue, mais ça sent bon l’arrivée encore 4’10 sur le dernier.
L’entrée dans le stade, je vois ma petite femme juste avant le dernier tour. Clic clac, la photo.
Les derniers 500 mètres bouclés en moins de 2 minutes, je reprends encore 4 personnes.
Je passe la ligne, épuisé mais content.
Bilan 1h55’45’’ pas trop mal classé selon ma petite femme (est-ce bien impartial), le trail, c’est génial, moins dur pour les genoux, mais pas pour les chevilles !
C’est cependant, une excellente alternative à la route et je recommencerai c’est sûr. Et puis c’est bien connu, la boue c’est bon pour la santé ;c) !
@+
Jafangie
Ps : Un grand bravo aux organisateurs et bénévoles très disponibles, j’ai vraiment trouvé ça parfait, surtout que les conditions n’étaient pas idéales !

2006-04-20 22:25:09 : Une course gratuite (5 et 10 kms) à moins d'un kilomètre de Paris le 14 mai!!! - 2 photos - 4 réactions

Bonjour à tous,
Accessoirement, j’ai fait mon test de VMA aujourd’hui, car mon retour au Vietnam est repoussé à jeudi prochain.
J’avais décidé de faire ce test, car au Vietnam, il n’y a pas de piste d’athlétisme ouverte au public. Suite à mon post et aux avis, notamment de Delphine, je m’étais résigné à attendre, puis aujourd’hui j’ai acheté JI de mai, et dedans un article de Serge Cottereau qui dit que de courir un 15 kms , 10 jours un après un marathon, n’est pas forcément contre-indiqué ! Alors un petit test de VMA…
4 tours de piste sur l’île de Puteaux et 57 mètres exactement. Ce qui représente 16,57 de VMA. Sachant que j’ai un gros rhume depuis 3 jours ; j'avais déjeuné au restaurant 1H30 avant ; que j’ai couru le marathon de Paris, il y a 10 jours ; que mon lacet droit s’est dénoué au 2ème tour que etc.… Pleins de bonnes raisons et excuses ;-) !
Depuis mai dernier et la reprise de la CAP 3 points de VMA gagnés (entre juillet 2005 date du 1er test et aujourd’hui).
Bonne nouvelle puisque mon objectif pour le semi (- d'1H30) est réalisable. Quoique un petit travail de VMA est nécessaire avant le plan d’entraînement pêché dans le JI d’avril. Ce sera le semi d’Auxerre le week-end du 25 juin 2006.
Sur la porte de la bicoque du club d’athlétisme était punaisée une pub pour la ronde de Puteaux.
Moi je serai au Vietnam, mais cette course est susceptible d’intéresser certains d’entre vous. J’ai scanné la brochure, mais j’ai dû la rétrécir pour la mettre en ligne. Si vous la voulez en plus clair, je peux vous la mailer.
La ronde est pour 5 ou 10 Kms et est gratuite.
L’île de Puteaux est située au milieu du pont de Puteaux. Ce pont qui commence à l’extrême ouest du Bois de Boulogne qui comme chacun sait est parisien !
Voilà, j'ai pas d'actions dans la ville de Puteaux, même si j'y habite depuis 10 ans.
@+
Jafangie

2006-04-15 19:50:40 : Après Jafangie au Vietnam et Jafangie au Mdp...Nouvelle aventure : Objectif lune! - 31 photos - 5 réactions

Bonjour à tous,
Voilà, après le MdP, je voulais lever le pied…. Et bien non !
Je pense avoir couru le MdP avec le frein à main, d’où une légère frustration, je sais que j’avais les 3h30 dans les jambes (voir le Cr précédent)!
Je reviens en France aux alentours du 18 juin.
J’ai bien réfléchi et recourir un marathon dans 2 mois me semble un peu contre-indiqué (et surtout il n’y en a pas qui me correspond lors de mon passage en France !) !
Alors j’envisage un semi dans ces dates là, mais avec un objectif temps….L’objectif est de le faire en – de 1H30 !
Mercredi, je suis sorti 30 mns histoire de faire tourner les jambes, demain prévu une heure et mercredi test de VMA pour savoir si je ne suis pas utopiste avec mon objectif.
Après une prépa de deux mois avec travail axé sur la VMA (M… j’aime pas les fractionnés, je vais devoir en manger !)... Ca devrait pouvoir passer !
Alors SVP, je suis dans l’attente de vos avis et vos conseils, qui comme d’habitude me seront précieux.
@ très bientôt.
Jafangie.
Ah oui les photos de MdP je les mets ici! Si quelqu'un veut les originaux, pas de problème!

2006-04-09 22:38:24 : Objectif MdP 2006 : Objectif atteint!!!! - 2 photos - 10 réactions

Bonjour à tous,
Superbe journée ! C’est le grand jour !
Mon ami avec qui je dois courir le marathon a dormi à la maison.
Levés à 5h30, petit déjeuner à 5h45.
7h15, on quitte la maison direction les Champs, nous sommes accompagnés par ma femme qui est chargée de la logistique!
7h45 on croise pas mal de monde, le rendez-vous sous l’arc de triomphe s’est transformé en RDV au Crystal, je n’ai pas tout suivi, enfin ce n’est pas grave !
Heureusement quelques uns viennent, je croise Toto et quelques membres tels que Wallaby, Phox (que j’aurais le plaisir de recroiser plusieurs fois pendant la course) ou d’autres.
On rejoint le sas 3h45 (5mns20/km).
Le départ officiel est donné à 8h45 mais nous franchissons la ligne 8 minutes plus tard.
Et là tout se passe bien, on court les 10 premiers avec les ballons, je croise ma femme qui nous donne les gels au 8ème Kms (un peu avant nation).
On accélère un peu ensuite et on passe au semi avec 3 minutes d’avance sur les ballons en 1h50. Nouveau RDV prévu avec le ravitaillement gel un peu après, il y a beaucoup de public à cet endroit, mais on avait fixé des lieus précis et cela permet de se retrouver immédiatement.
Je ne force pas, je suis vraiment tranquille, une petite douleur sous chacun des petits orteils. Rien de grave.
Au 25ème petit problème pour mon pote avec ses plantes de pieds, on est obligé de ralentir…
Au 31ème kilomètre, était prévu le dernier ravitaillement en gel, mais avec le monde dans le métro, ma femme ne peut être à ce RDV et file directement à l’arrivée.
Au 33ème, mon partenaire de course souffre, et alors qu’on est repris par les ballons violets, il me dit alors : « vas-y accélère ! ».
Je lâche les chevaux ! Pour un temps final de 3 heures 38 minutes et 01 seconde. Avec le deuxième semi en 1 heure 38 (Yes ! negative split !)
Je finis les 9,2 Kms en 46 minutes, soit 4mns30 au kilomètre. D’où cette impression pour Toto de frein à main lâché !
Une grande émotion, lorsque je suis passé au 41kms, mais bizarrement après à l’arrivée, juste la joie de finir ce premier marathon…. Et envie d’en essayer un autre pour tenter d’améliorer ce chrono !
Ensuite, j’ai fait demi-tour afin de retrouver et d’accompagner mon pote sur les dernières centaines de mètres.
Au bilan, côté bobo, 2 superbes ampoules sur mes deux petits doigts de pieds pour moi et pour lui 2 grosses ampoules sous la voûte plantaire de chaque pieds. Pas trop fatigué, en tous les cas beaucoup moins que ce que j‘avais imaginé.
Une grosse fierté d’avoir fini, et de faire maintenant partie du club des marathoniens.
Voilà… J’avais ouvert ce blog avec pour objectif ce 9 avril 2006, maintenant c’est fait alors je pense qu’il est temps de le refermer. Je retourne au VietNam le 20 avril.
Merci à tous pour vos précieux conseils et d’avoir pris le temps d me lire.
@ très bientôt.
Jafangie.
PS: merci à Toto pour les deux photos que je mets ici, j'en ai d'autres, je les mettrai plus tard.

Tous les billets

www.courseapied.net - info@courseapied.net